Personal Finance By Administrator 223 Views

Ottawa veut rejoindre le maximum d’aînés avec le Supplément de revenu garanti

OTTAWA — Le gouvernement fédéral rappellera bientôt aux personnes âgées de remplir leur déclaration de revenus à temps s’ils espèrent toucher le Supplément de revenu garanti en plus de la «pension de vieillesse».

Des dizaines de milliers de lettres seront ainsi adressées aux Canadiens de plus de 65 ans et à ceux qui atteindront cet âge d’ici un an.

Le Supplément de revenu garanti est une prestation mensuelle non imposable offerte aux bénéficiaires de la pension de la Sécurité de la vieillesse qui ont un faible revenu. Ce programme peut verser jusqu’à 898 $ par mois aux personnes âgées les plus démunies, et jusqu’à 540 $ pour celles qui sont en couple — en plus de la pension de la Sécurité de la vieillesse.

Or, beaucoup de personnes âgées à faible revenu ne demandent pas ce supplément parce qu’elles croient, à tort, qu’elles n’y ont pas droit. Les documents d’Emploi et Développement social Canada indiquent qu’environ un aîné sur 10 qui était admissible en 2016-2017 au Supplément de revenu garanti ne l’a pas touché. Le gouvernement fédéral a donc commencé à inscrire automatiquement les personnes âgées grâce à leur déclaration de revenus. Mais encore faut-il que ces aînés transmettent à temps cette déclaration.

Les données de Statistique Canada sur la pauvreté pour 2016 — les plus récents chiffres disponibles — montrent que près de 5,0 pour cent des personnes de 65 ans et plus vivaient dans des conditions de faible revenu, si l’on applique le seuil de pauvreté nouvellement retenu par le gouvernement fédéral.

Pour abaisser ce chiffre, Ottawa a utilisé les déclarations de revenus de l’année dernière pour inscrire automatiquement les «nouveaux aînés» admissibles au Supplément de revenu. Ottawa a également renouvelé automatiquement les prestations versées à plus de 1,9 million de bénéficiaires — soit un peu plus de 96 pour cent.

Les quatre pour cent restants sont ceux qui n’ont pas transmis leur déclaration de revenus à temps, ce qui a perturbé le versement du supplément. Au cours de l’exercice financier terminé en mars dernier, le gouvernement a suspendu ces prestations à 104 000 personnes âgées, dont 44 pour cent n’avaient pas transmis de déclaration de revenus, selon des documents obtenus par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

Les lettres rappelant aux personnes âgées de remplir leur déclaration de revenus auraient eu par le passé un impact positif sur les inscriptions au Supplément de revenu. Les lettres, ainsi que les appels téléphoniques de suivi, et l’inscription automatique de nouveaux bénéficiaires ou sur le point de le devenir ont eu pour conséquence que le recours à la prestation est passé de 88 à 93 pour cent, selon une présentation de hauts fonctionnaires en juin dernier.