Opinion By Radio-Canada 618 Views

Le budget fédéral omet de reconnaître le « génocide » des femmes autochtones

Le budget fédéral décrit les violences faites aux femmes autochtones comme une « tragédie nationale » et ne mentionne à aucun moment le mot « génocide », malgré les conclusions de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, ce qui crée craintes et déception chez les familles des victimes et les survivantes.

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées a conclu que les violences à leur égard faisaient partie d’un génocide il y a maintenant deux ans. Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU

avait alors exhorté le gouvernement canadien à étudier le problème.

Nous acceptons les conclusions des commissaires de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées [ENFFADA], notamment en ce qui a trait au génocide, avait même déclaré le premier ministre Justin Trudeau en 2019.

Pourtant, le budget déposé en avril par Chrystia Freeland – le premier depuis le rapport final de l’ENFFADA

 – ne fait aucune mention du mot génocide. Le document décrit plutôt les violences contre les femmes autochtones comme une tragédie nationale.

C’est un faux pas, parce que c’est un génocide, lance Meggie Cywink, qui lutte depuis longtemps pour les femmes autochtones.