Personal Finance 22 Views

Inovia amasse 600 millions

Grosse cueillette pour Inovia Capital. La société de capital de risque a complété le financement de deux nouveaux fonds disposant d’une portée de 600 millions $US en soutien au démarrage et à la croissance d’entreprises du secteur des technologies de l’information et des télécommunications.

Lancée en 2007, Inovia gère désormais 1 milliard $US répartis entre 38 participations, ventilés entre cinq fonds de démarrage et de croissance. Elle exploite des bureaux à Montréal, Toronto, Calgary, San Francisco et Londres. Une infusion déjà évoquée il y a près d’un an, la société de capital de risque vient de recevoir une impulsion de 600 millions $US. Un quatrième fonds d’investissement, de 200 millions, vise les entreprises en démarrage et le cinquième, de 400 millions, lorgne les entreprises en phase de croissance. « Inovia Capital devient l’une des rares sociétés au monde à pouvoir offrir aux entrepreneurs un appui complet en matière de capital de risque — du lancement jusqu’à la croissance internationale et au-delà — en leur fournissant le capital nécessaire ainsi que les ressources et l’encadrement pour soutenir leur expansion rapide », peut-on lire dans le communiqué.

La Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Investissement Québec réitèrent leur appui en participation à ces rondes de financement. La Caisse injecte 25 et 75 millions respectivement dans ces deux fonds. Pour sa part, la contribution d’Investissement Québec atteint l’équivalent de 12 et de 27 millions respectivement selon le taux de change retenu. Le Fonds de solidarité injecte quant à lui 40 millions dans Fonds de croissance Inovia.

« Grâce à ce nouveau fonds, ce sont plus d’une quinzaine de projets de commercialisation et de croissance d’entreprises novatrices qui pourront bénéficier, au cours des prochaines années, du soutien et de l’accompagnement d’investisseurs et d’entrepreneurs actifs », a commenté Investissement Québec.

« La Caisse possède un long historique avec Inovia en tant que commanditaire de ses fonds. Au cours des dernières années, Inovia est également devenu un important partenaire de co-investissement pour les équipes de la Caisse. Cela a d’ailleurs mené à des investissements directs dans des entreprises issues de la nouvelle économie telles que Lightspeed, TrackTik ou encore Poka », précise le gestionnaire de caisses de retraite.